Chapitre 4 : Mort subite ou inattendue

Le système de justice pénale et les médias

Nous avons été ébranlés lorsque la télévision locale a repassé des images l’écrasement un an après les faits. Nous n’étions pas prêts pour ça. 

 

Le système de justice pénale 

Dans certaines circonstances (p. ex. meurtre ou accident de la route), la mort subite d’une personne peut nécessiter l’intervention de la police, du coroner, d’avocats et du système de justice pénale. 

Si les proches ont besoin de comprendre les raisons de cette tragédie ou veulent que justice soit rendue, l’attente de réponses viendra peut-être compliquer et retarder leur deuil. Il peut s’écouler des années avant que la procédure pénale n’aboutisse. Au final, les familles se sentent parfois abandonnées par le système de justice. Dans pareille situation, leurs sentiments de colère et de culpabilité ainsi que leur désir de vengeance peuvent s’intensifier.

Les enfants peuvent éprouver les mêmes sentiments et auront besoin d’accompagnement pour les exprimer et les gérer.

 

Médias et réseaux sociaux 

Si la mort subite d’un proche est commentée dans les médias ou sur les réseaux sociaux, il vaut peut-être mieux en préserver les enfants le plus possible. Il est important, cependant, de leur donner des informations exactes, car ils sont prêts à les recevoir. Les enfants finiront nécessairement par apprendre les détails de quelqu’un d’autre qui n’aura peut-être pas la même délicatesse, sensibilité ou bienveillance que vous.

Si vos enfants sont grands, demandez-leur ce qu’ils ont vu ou lu sur les médias sociaux. Demandez-leur s’ils ont des questions sur ce qu’ils ont appris.