Chapitre 7 : Préparer un enfant à une mort médicalement assistée

Expliquer l’aide médicale à mourir (AMM)

Pourquoi veut-il mourir plus vite?

Est-ce que ça fait mal de mourir?

Aura-t-elle peur?

Est-ce que ce sera effrayant à regarder?

Et si ça ne marche pas bien?


Il n’y a pas de remède

Avant d’aborder le sujet avec votre enfant, commencez par vous assurer qu’il est conscient que la personne souffre d’une maladie incurable et qu’elle finira par en mourir. Les grands enfants se font parfois du souci parce qu’ils nourrissent l’espoir que la personne guérira. Ils peuvent s’accrocher à cet espoir même quand on leur dit qu’il n’y a pas de guérison possible. Les enfants sont parfois soulagés de savoir que l’aide médicale à mourir est encadrée par des règles et qu’elle est administrée seulement si la personne n’a aucune possibilité de se remettre de sa maladie.

Certains cancers peuvent être guéris.  Malheureusement, le cancer de ton père est plus fort que tous les traitements. Ça veut dire que ton père mourra quand son corps arrêtera de fonctionner à cause du cancer.

Qu’est-ce que l’aide médicale à mourir?

Passons aux explications.

Quand quelqu’un a une maladie qui fera mourir son corps, il peut simplement attendre que ça arrive. Ou, dans certains pays, il peut demander à un médecin d’aider son corps à mourir. Le médecin utilisera alors des médicaments qui arrêteront son corps de fonctionner. C’est sans danger et ça ne fait pas mal.

Le choix

Aidez votre enfant à comprendre qu’une personne qui demande l’aide médicale à mourir ne choisit pas de mourir au lieu de rester en vie. C’est plutôt que cette personne sait qu’elle est en train de mourir et qu’elle veut déterminer quand et comment elle mourra.

Faites valoir à l’enfant que cette personne aimerait mieux rester en vie et en santé, et vivre encore plusieurs années avec lui, mais que malheureusement, sa maladie ne le lui permet pas. 

Certaines personnes demandent l’aide médicale à mourir à cause de la douleur et des souffrances que leur cause leur maladie. Si c’est le cas, il est important de l’expliquer à votre enfant.   

Les règles

Au Canada, l’aide médicale à mourir n’est autorisée que si les cinq conditions suivantes sont remplies. La personne doit : 

  • être âgée de 18 ans ou plus;
  • être atteinte d’une maladie grave dont elle mourra;
  • être proche de la mort;
  • être au courant de toutes les autres options possibles;
  • être évaluée par deux médecins ou infirmiers praticiens;
  • choisir cette solution par et pour elle-même, sans que personne n’exerce de pression sur elle;
  • être mentalement capable de cette décision pour elle-même.


Une période d’attente de deux semaines est requise après le dépôt de la demande pour permettre à la personne de réfléchir à sa décision.

Au Canada, avant que les médicaments pour l’AMM soient administrés, l’équipe soignante demande à la personne de confirmer qu’elle réclame l’aide médicale à mourir. La personne doit être capable de comprendre la question et d’y répondre pour recevoir l’aide médicale à mourir.