Chapitre 5 : Les quatre grandes questions

Est-ce que j’aurais pu le GUÉRIR?

Si j’avais été plus sage et moins difficile, papa aurait pu revenir de l’hôpital. 

Si j’avais tenu ma promesse et que je ne m’étais pas chicané avec personne, maman aurait guéri de sa maladie cardiaque.


Beaucoup d’enfants sont préoccupés par l’idée qu’ils auraient pu empêcher la personne de mourir.

Rassurez les enfants en leur disant qu’ils ne peuvent rien contre la maladie et la mort, et qu’il n’y avait rien à faire pour guérir la maladie ou empêcher la mort. Donnez-leur la possibilité d’exprimer leurs sentiments et leurs idées sans les juger ni répondre des lieux communs comme Il est mieux là où il est ou Tu es fort, tu passeras par-dessus ça.