Chapitre 3 : La première conversation

Trouver les mots

Les premières phrases seront sans doute les plus difficiles. 

Commencez par vous asseoir à la hauteur de l’enfant, puis suivez ces quatre étapes pour le préparer à recevoir les tristes nouvelles que vous allez lui donner.

 

1. Préparez l’enfant à la difficulté du sujet

J’ai quelque chose de très difficile à te dire. Il faut que je te parle de ce qui se passe [ou de ce qui est arrivé] à ton papa.

Tu as peut-être remarqué que j’avais moins d’énergie depuis quelque temps; il faut que je te parle de ça. Mais c’est difficile d’en parler.

  

2. Préparez l’enfant à l’expression de vos propres émotions

Vous craignez peut-être que vos émotions se manifestent pendant cette difficile conversation? Sachez qu’il est tout à fait normal que vous soyez bouleversé. Cela pourrait même vous aider à préparer votre enfant à son propre deuil.

  • Dites-lui que vous risquez d’être bouleversé et même de pleurer pendant que vous lui parlerez, parce que vous êtes triste. C’est normal et c’est correct.
  • Rassurez l’enfant en lui disant que même si vous êtes bouleversé, il n’a pas besoin de prendre soin de vous. Vous êtes capable de prendre soin de lui malgré tout.

Même si je suis triste et que je pleure, je peux prendre soin de toi. Si les choses changent et que je n’y arrive plus, tante Sylvie va s’occuper de toi.

  

3. Préparez l’enfant à ses propres émotions

Expliquez à l’enfant qu’il pourrait lui aussi éprouver de vives émotions pendant votre conversation. Dites-lui que c’est correct d’exprimer ces émotions, que c’est naturel et normal dans les circonstances.

Tu pourrais éprouver des émotions inhabituelles et avoir des besoins inhabituels. Tu pourrais avoir envie de pleurer aussi. Ou peut-être que tu éprouveras des émotions vives, comme de la colère. Tu auras peut-être besoin d’un câlin. Ou peut-être que tu auras envie de rester seul. Et c’est correct.

  

4. Voyez ce que l’enfant sait déjà 

Il se peut que l’enfant sache déjà certaines choses; demandez-lui de vous dire ce qu’il sait. 

Avant de t’en dire plus, j’aimerais savoir ce que tu sais déjà. Qu’est-ce que tu comprends de ce qui arrive à papa? 

Les parents sont souvent surpris d’apprendre que leur enfant en savait plus qu’ils ne le croyaient.