Chapitre 2 : Chaque enfant est unique

La réaction de votre enfant

J'ai vécu ça
Elaine parle des inquiétudes de ses garçons après la mort de leur père.(1:16)Transcription

Mes enfants ont réagi très différemment les uns des autres quand je leur ai appris que j’avais un cancer incurable. Felix a pleuré. Bridgette était en colère. Et Marc s’est renfermé sur lui-même et ne voulait pas en parler. Nous avons dû les accompagner de manières très différentes.

 

La réaction de votre enfant à une nouvelle si grave dépendra de sa personnalité, de son vécu, de son âge et de sa maturité. Pour un enfant, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de réagir.

 

Expérience de vie

Certains enfants ont déjà vécu la mort d’un être cher ou d’un animal favori. Les circonstances de cette mort et l’accompagnement qu’ils ont reçu à cette occasion peuvent influencer leur façon de composer avec une nouvelle situation de maladie ou de mort. Cette nouvelle situation peut aussi raviver un deuil vécu précédemment. Mais il y a aussi des enfants qui n’ont aucune expérience de la mort. Les enfants qui grandissent sur une ferme comprennent généralement la mort à un âge beaucoup plus précoce. 



Personnalité

Certains enfants  parlent naturellement de leurs sentiments, de leurs craintes et de leurs soucis. D’autres digèrent l’information sans trop parler. Certains passent par le jeu pour digérer l’information. Certains expriment aussitôt leurs émotions, tandis que d’autres ont besoin de temps pour réfléchir et ne laisseront transparaître leurs émotions qu’à l’occasion. Certains se mettent aussitôt à poser des questions, tandis que d’autres le feront petit à petit, après avoir réfléchi à la situation. Certains enfants auront besoin de se faire rassurer, tandis que d’autres continueront de se comporter comme si rien n’avait changé.

 

Les enfants peuvent réagir de diverses manières

  • Pleurer.
  • Poser des questions.
  • Sortir de la pièce en courant.
  • Accueillir passivement l’information.
  • Rester impassible.
  • Adopter un comportement hyperactif.
  • Éviter le sujet.
  • Rechercher la présence d’amis.
  • Jouer.
  • Se mettre à s’amuser follement après un moment d’affliction.

 

Complément d'information :Pour en savoir plus sur les réactions des enfants au deuil, consultez le Module 3 : Accompagner un enfant endeuillé.