Chapitre 1 : Une intervention rapide et franche

Une approche familiale

[...] leur dire la vérité dès le départ permet d’instaurer un climat d’ouverture qu’il faut entretenir tout au long de la maladie et après. De cette façon, ils se sentiront toujours comme des membres à part entière de la famille. Ils sauront qu’il n’y a pas de secrets de famille qui les isolent les uns des autres ou qui sont contraires à ce qu’ils voient, à ce qu’ils savent et à ce qu’ils ressentent.

- Phyllis Silverman


Il est pratiquement impossible de contrôler l’information qui circule hors du cercle familial. Quand on cache aux enfants la maladie ou la mort d’un proche, ils finissent souvent par l’apprendre de leurs frères, sœurs ou amis, ou par l’entendre dans une conversation. 

Il vaudrait mieux qu’ils apprennent la nouvelle :

  • de leurs parents ou tuteurs;
  • dans un environnement convivial, où il pourra poser des questions et recevoir des réponses exactes. 

Plus vite les enfants reçoivent une information exacte de leurs parents, moins ils risquent d’apprendre la nouvelle accidentellement ou de la part de personnes moins bien informées, qui ne leur offriront pas nécessairement un bon accompagnement.